Courage et entreprise

Courage et entreprise

Courage en entreprise

Si le courage est un attribut de la liberté, il va donc sans dire qu’on peut trouver les prémisses de cette vertu dans la liberté d’entreprendre… Le marché, dans lequel l’entreprise se crée ou se développe, est si complexe et imprévisible qu’il peut déjà en premier lieu représenter une forme d’adversité contre laquelle l’entreprise, représentée par les entrepreneurs ou les dirigeants investisseurs, doit lutter, résister, pour s’affirmer, survivre et défendre un modèle qui est le sien. Face à la mondialisation, la révolution numérique, la législation sociale (très insécurisante si on ne suit pas les réformes), l’austérité, les enjeux climatiques, …., l’entreprise doit sans cesse recréer son avenir en s’adaptant à de nouvelles normes, de nouvelles attentes des clients-consommateurs-usagers. L’entreprise, donc, résiste en s’adaptant. Cependant, l’entreprise n’est pas que l’entrepreneur mais un ensemble d’individus participant à son développement (avec leurs compétences, leur motivation, leurs projets, à plus ou moins grande échelle…). Si l’entreprise manifeste son courage dans sa liberté de survivre et se développer dans un environnement et un marché auquel elle s’adapte, est-ce que cela signifie que la manifestation du courage des différents acteurs et salariés se situe aussi dans cette adaptation ? Mais quel espace donne l’entreprise à la liberté individuelle d’agir ? Celle-ci converge-t-elle avec la liberté d’entreprendre ?

Source : Courage et entreprise