Faut-il se dire la vérité en entreprise ?

Faut-il se dire la vérité en entreprise ?

Fini l’époque de la « hiérarchie absolue »

Jean-Jacques Montlahuc balaie le sujet à travers des exemples et témoignages concrets. Comme ceux de Christophe, directeur timide, qui n’ose pas assez défendre ses idées, de Jean qui humilie ses collaborateurs de peur d’être « rejeté », de Grégoire, dépressif, et tant d’autres que l’écrivain explore les lourdes conséquences que peuvent engendrer les non-dits, les moqueries, les humiliations, les abus d’autorités, le manque de considération de la hiérarchie et les critiques de chacun sur une équipe.

Les nouvelles générations ne travaillent pas comme les anciennes. Elles cherchent la nouveauté, veulent du mouvement et des échanges. Fini l’époque de la « hiérarchie absolue », des managers qui cherchent la croissance économique à tout prix, au dépend des salariés. Non, aujourd’hui de nouvelles problématiques s’imposent, et de nouvelles dynamiques se mettent en place, une période de transition difficile à appréhender pour certains. Si l’on a bien pris conscience que pour permettre à une entreprise de prospérer, il fallait que ses salariés soient « heureux au travail », les méthodes pour y parvenir, elles ne sont pas exclusives et existent sous de multiples formes.

Source : Faut-il se dire la vérité en entreprise ? (entreprises-et-decideurs.fr)