Identité créatrice

Qu’est-ce que la création ?

L’individu créateur

  • 10 Une étude plus approfondie – ce que nous ne ferons pas ici – doit prendre en considération ce que n (…)

18Dans ce cheminement imitatif, l’être humain fait avec ses sens physiques et psychologiques, c’est-à-dire sa mémoire, son intuition, son imagination, etc. Il doit, dès lors, en user afin de reformer une substance. Quand un individu regarde une pomme nous disons que celle-ci existe dans sa réalité, pourtant elle fait partie, elle est une partie infime, d’un ensemble pré-donné dont l’homme sait pertinemment qu’il existait avant lui, un toujours déjà-là. Dans sa relation à l’objet l’homme use particulièrement du sens de la vue, il voit l’aliment, et l’action de voir la pomme procède déjà d’une imitation (mimêsis), l’œil reconfigure un élément que le nom de “pomme” lui-même ne saurait définir complètement10. Si l’individu ne sait pas à quoi ressemble le fruit, le terme commun ne donne qu’une idée incomplète de la forme ; s’il imagine une planète, mot qui lui a été transmis sans une représentation visuelle, il peut savoir étymologiquement que cela désigne un astre errant, pourtant il n’en aura qu’une image générique, et incomplète. En somme, le mot “pomme” a une histoire qui permet de comprendre l’objet, son étymon par exemple désigne un fruit à pépins, pourtant c’est la pensée poétique – la figuration de la pomme par les sens – qui rend son existence la plus efficace, elle procède en fait d’une imitation, d’une mimêsis du fruit.

 

Source : Qu’est-ce que la création ? (openedition.org)